une grande découverte

J’ai senti ses ailes me frôler,

Ne l’ayant jamais rencontré,

Le découvrir m’a pris du temps,

Jamais certaine de sa présence.

Comment être sure, comment savoir ?

 

Tu es parti.

 

Mes yeux se sont ouverts,

Devant la peine qui m’a envahie.

Punie sans avoir fait de bêtises,

Cassée en plein laissez aller.

C’était si agréable, c’est déjà fini…

 

Pourquoi ?

 

Pas le temps de découvrir un sentiment,

Qu’un autre prend le dessus.

La tête en l’air, le ventre vide,

Je n’arrête pas d’y penser.

Mon esprit n’est plus maître,

 

Je suis perdue.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :